En acoustique

Chez nous, quand tout va bien
Quand ça roule
Quand c’est parfait,
Léon dit : « Y’a pas de bruit ! »

Qui ne souhaite en effet être sourd
Aux bruits des bottes de l’Histoire
A la cacophonie des bombes
Aux bruits qui courent et éclaboussent l’innocence
Aux fracas des esquifs d’exilés
Aux vents des récifs anthropophages
Aux décibels fous-furieux
Qui explosent les tympans !

Oui, l’oreille et l’âme préfèrent
Le doux murmure des secrets d’alcôve
Le washa des vagues léchant la côte
La musique de la pluie sur le toit de tôles
Les rires d’enfant
Le chant du vent quand il s’amuse à dépeigner les branches

Qui ne préfère en effet se la jouer en acoustique
Piano piano dolce dolce
Quand le cœur et l’âme s’enchantent
Accordant leurs violons
Au diapason
Les brouhahas en mode sourdine
Quand tous les bruits
Se font mélodie
Symphonie
Vibrations d’harmoniques
Musique du silence
Déployant sa partition
Au creux du cœur.


Nicole Cage

télécharger le texte - télécharger l’audio